Superaliments et Complémentation

Baies, des maîtres dans l’art du ralentissement du vieillissement cellulaire

En botanique les baies sont des fruits très charnus dont les graines appelées pépins sont nombreuses et disséminées dans la chair, par opposition aux drupes dont la graine est souvent appelée amande et contenue dans un noyau très dur entouré de la chair. Il faut parfois une observation fine pour distinguer baies et drupes. C’est ainsi que, contrairement aux apparences, les mûres et les framboises sont des petits amas de drupes, tandis que le melon est une grosse baie.

Dans le langage courant cependant, les baies sont des petits fruits ronds, très charnus et sucrés, parfois acidulés. Il y en a de toutes les couleurs mais ces couleurs vont souvent du rouge au bleu-noir, même si on les appelle tous fruits rouges.

La plupart de ces fruits poussent sur des arbustes ou des arbrisseaux, cependant il peut s’agir de plantes rampantes conmme pour les fraises, d’arbres fruitiers comme pour les cerises, les merises et les mûres, ou encore de lianes comme pour les raisins.

Propriétés nutritionnelles

  • Les baies sont plus riches en Vitamine C et en fibres que les autres fruits.
  • Elles contiennent aussi généralement beaucoup plus de minéraux (en particulier calcium et fer), d’acides gras oméga3, de polyphénols (notamment les anthocyanes) et d’antioxydants.
  • Les baies sauvages sont les plus intéressantes d’un point de vue nutritionnel, cependant les baies domestiquées ont un bon niveau, surtout si elles sont bio.

Dans tous les cas, aronias, argouses, arbouses, cynorhodons, cassis, fraises, framboises, goji, groseilles, mûres et myrtilles arrivent en tête de liste sur le plan nutritionnel car ce sont les mieux dotés en antioxydants et en polyphénols.

Propriétés médicinales

  • Ralentissent le vieillissement cellulaire provoqué par les attaques des radicaux libres. L’effet des vitamines et antioxydants des fruits rouges permet de garder une belle peau, d’avoir une santé osseuse robuste, contribue à réduire l’anémie (la vitamine C favorise l’absorption du fer), et est très efficace dans les maladies de dégénérescence cellulaire comme la cataracte (les myrtilles améliorent la vision), le cancer ou le diabète. Consommer régulièrement des fruits rouges permet donc de gagner en longévité tout en restant en excellente santé.
  • Sont de Bons partenaires en termes de perte de poids car en dehors de la cerise, du cassis et de la myrtille, ils sont peu caloriques et peuvent être consommés en grande quantité sans risque de grossir. De plus, la grande proportion de fibres et d’eau qu’ils contiennent leur donne d’excellentes qualités de coupe-faim s’ils sont mangés seuls pour conserver l’effet peu calorique. Ils sont légers et rassasiants, et facilitent la gestion des fringales.
  • Facilitent la régulation de la glycémie, donc sont très utiles en matière de diabète. Les baies ont en effet un index glycémique bas (IG entre 15 et 25). De plus leurs fibres contribuent à freiner l’absorption des glucides ingérés dans un repas.
  • Améliorent le système cardiovasculaire et la circulation. Toutes les vitamines et antioxydants (anthocyanes en particulier) que procurent ces fruits tonifient les vaisseaux sanguins et réduisent leur perméabilité. Par ailleurs ces vitamines et antioxydants facilitent le travail des cellules qui tapissent la face interne des vaisseaux (cellules endothéliales), qui sont donc en contact direct avec le sang et doivent assurer l’intégrité des vaisseaux. Autrement dit, les cellules endothéliales deviennent capabes de s’adapter à de fortes pressions car elles peuvent produire plus d’oxyde nitrique, un bon vasodilatateur naturel, ce qui vous permet d’éviter les varices.
  • Puissant anti-inflammatoire, les fruits rouges (surtout fraises, myrtilles, framboises et mûres, du fait des anthocyanes qu’ils contiennent) favorisent la réduction de toute inflammation, en particulier l’inflammation chronique. De plus, les fruits rouges Renforcent le système immunitaire, car ces mêmes anthocyanes augmentent la production de Lymphocytes NK (Naturel Killers). Les 2 actions anti-inflammatoire et immunitaire combinées permettent d’éviter la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiovasculaires et le diabète.
  • Effet diurétique et détoxifiant, ce qui soulage tous les problèmes de jambes lourdes et de rétention d’eau.
  • Facilitent le transit intestinal grâce aux grandes quantités de fibres qu’ils contiennent.

Précautions

Mangez-en avec gourmandise en pleine saison, en restant cependant à l’écoute des capacités digestives de votre corps.

Utilisation

À consommer frais et crus, de préférence sans laitage ni sucre.

Recettes inratables

Smoothie aux fruits rouges, version lisse

1 belle portion d’un mélange de fruits rouges, 1 mesure de poudre de soja/huile de noix de coco, 200 à 300 ml de lait d’oléagineux (amande ou noisette) sans sucre, gingembre, curcuma, 1 parfum de votre choix (muscade, cannelle, vanille, cardamone, fleur d’oranger, etc.), 3 feuilles de menthe, 1 blender électrique.

Mettre tous les ingrédients, hors lait d’oléagineux, dans le mixer. Ajouter un peu du lait d’oléagineux. Puis mixer le tout. Rajouter encore du lait d’amande si nécessaire afin d’obtenir la consistance de smoothie souhaitee. Mixer. Verser dans un bol. Décorer avec les feuilles de menthe. Déguster.

Smoothie aux fruits rouges, version croquante

1 belle portion d’un mélange de fruits rouges, 2 mesures de poudre de soja/huile de noix de coco, 150 à 200 ml d’eau, gingembre, curcuma, 1 parfum de votre choix (muscade, cannelle, vanille, cardamone, fleur d’oranger, etc.), 1 petite poignée (environ 7 unités) d’oléagineux de votre choix (amandes, noisettes, noix, noix du brésil, noix de macadamia, noix de cajou, graines de courge, etc., et pas plus de 2 types différents à chaque fois), 3 feuilles de menthe, 1 fouet manuel.

Concasser les oléagineux. Mettre la poudre de soja/huile de noix de coco, le gingembre, le curcuma et le parfum dans un grand bol. Ajouter l’eau. Battre énergiquement au fouet jusqu’à ce qu’il n’y ait aucun grumeau. Rectifier la quantité d’eau si nécessaire afin d’obtenir la consistance de smoothie souhaitée. Celle-ci doit être suffisamment épaisse malgré tout. Verser dans un bol ou une assiette creuse. Répartir joliment les fruits rouges par dessus. Puis décorer avec les oléagineux concassés ainsi que les feuilles de menthe. Déguster en veillant à mastiquer le plus finement possible chaque chaque bouchée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *