Superaliments et Complémentation

Moringa, l’arbre miracle à tous points de vue

Le moringa (moringa oleifeira) est un arbuste d’environ 4 à 8 m de haut appelé arbre de vie, qu’on trouve principalement en Afrique, en Inde et en Amérique latine.

Propriétés nutritionnelles

  • C’est l’un des légumes au plus fort potentiel nutritionnel dans le monde. Il est également connu pour ses vertus médicinales, fourragères (élevage de volaille, petits ruminants, porcs, ânes), floculantes et oléifères.

A poids égal il a été prouvé que le moringa est :

2 fois plus riche en protéines que le lait

4 fois plus riche en calcium que le lait

3 fois plus riche en fer que le gombo et 7 fois plus que les épinards

4 fois plus riche en vitamine A que la carotte

7 fois plus riche en vitamine C que l’orange

3 fois plus riche en potassium que la banane

8 fois plus de fibres que le blé

  • Le moringa contient tous les éléments nutritifs essentiels à la vie : 9 acides aminés essentiels (histidine, leucine, isoleucine, lysine, méthionine, phénilalanine, thréonine, tryptophane, vanile) ainsi que 9 acides aminés supplémentaires). Toutes ses parties (racines, feuilles, fruits, graines) sont comestibles, avec des vertus spécifiques, cependant c’est la poudre de feuilles qui est la plus concentrée en nutriments.
  • L’huile de moringa est très riche en acides gras insaturés, avec 70 à 73% d’acide oléique (comme l’huile d’olives), en vitamines A,B C et en minéraux et en protéines. Elle est très résistante au rancissement et capable d’adsorber et de retenir les mauvaises odeurs. Elle s’utilise principalement en cuisine, et aussi en cosmétique car elle est très douce.
  • La poudre des graines sert à trater et purifier les eaux, à la place du sulfate d’alumine.

Propriétés médicinales

  • Réduit l’inflammation et Renforce le système immunitaire
  • Stabilise le niveau de sucre et la pression sanguine
  • Lutte contre l’insomnie et améliore le sommeil
  • Abaisse les douleurs musculaires et articulaires
  • Améliore le système cardiovasculaire et la circulation
  • Protection antioxydante
  • Puissant détoxifiant
  • Croissance des cheveux
  • Fournit une quantité très importante de fibres
  • Soutient le foie et est d’une grande aide pour la digestion ainsi qu’à la perte de poids
  • Augmente la libido masculine et féminine, ainsi que la pulsion sexuelle, et améliore le fonctionnement sexuel
  • Propriétés antimicrobienne, antibiotique, antifongique
  • Améliore la vision, donne une belle peau, aide à inverser le processus du viellissement.
  • Réduit la fatigue et améliore les performances sportives

Remarque

Le moringa peut être rapproché de la spiruline. Ce sont 2 superaliments qui peuvent être pris ensemble car ils se complètent bien.

La spiruline est une algue qui contient de la vitamine B12 et des phycocianines, ce qui n’est pas le cas du moringa. Elle est également pourvue de beaucoup plus de protéines que le moringa (55 à 70% contre 30%), 4 fois plus de fer (1000 mg/kg contre 250 mg/kg), plus de phosphore et plus de vitamine A.

Le moringa contient de la vitamine C alors que la spiruline n’en a pas. Il est également doté de plus de calcium (17 320 mg/kg contre 10 000 mg/kg), plus de vitamine B2 (environ 2 x plus) plus de vitamine B3 (environ 2 x plus).

Précautions

Eviter le moringa en période de grossesse ou de lactation, ou si vous souffrez d’hypoglycémie, ou le soir.

4 – Utilisation

En Occident le moringa se consomme sous forme de poudre (1 c à c de moringa = 1,2 g) ou de gélules.

Pour améliorer le métabolisme, il suffit de prendre 2 à 4 c à c par jour. Il est possible de prendre jusqu’à 10 c à c par jour lorsque de grands besoins nutritionnels sont avérés : maladie chronique, stress intense, régime minceur, jeûne, etc. Vous pouvez assaisonner vos fruits et légumes avec cette poudre, ou la mélanger à de l’eau ou à des préparations sucrées ou salées : infusions, vinaigrettes, smoothies, soupes, purées, etc.

En Afrique le moringa se cuisine comme n’importe quel légume vert feuillu. Autrement dit en sauce de feuilles fraîches avec des oléagineux, et accompagnée de céréales ou de féculents.

5 – Recettes inratables

Guacamole au moringa, sur canapés de radis noir

1 gros avocat, 1 petit citron vert, 1 petit oignon, 2 c à c rases de poudre de moringa, sel, piment, 1 radis noir.

Couper l’oignon en lamelles très fines et réserver. Écraser l’avocat à la fourchette. Ajouter le citron en délayant bien, puis les poudres de moringa, sel et piment, et remuer. Intégrer l’oignon en dernier.et bien mélanger. Couper le radis noir en lamelles, tartinez-les et dégustez.

Coulis de patates douces au moringa, sur rapés de légumes en barquettes

1 petite patate douce, 1 carotte, 1 petite betterave, 1 endive, 1 gousse d’ail dégermé, 2 c à c rases de poudre de moringa, 1 mesure de MySmart Shake Soja ou Vegetal, lait d’amande sans sucre, sel, gingembre, curcuma, muscade en poudre. 1 mixer électrique.

Brosser carotte et betterave, les rincer et les râper très finement. Rincer l’endive délicatemenet, éliminer le bout oxydé, et effeuiller l’endive. Garnir chaque feuille d’endive avec le râpé, disposez dans un plat et réserver. Éplucher la patate douce, la rincer et la faire cuire à la vapeur. Porter le lait d’amande à son point d’ébullition sans le faire bouillir. Mettre tius les ingrédients restants, hors lait d’amande, dans le mixer..Ajouter un peu de lait d’amande. Puis mixer le tout. Rajouter encore du lait d’amande si nécessaire afin d’obtenir la fluidité de sauce souhaitee. Mixer. Arroser chaque barquette avec un peu de sauce. Dégustez.

Sauce feuilles de moringa aux graines de courge,

200 g de feuilles de moringa fraîches et lavées, 1 oignon moyen épluché, 3 gousses d’ail dégermés, 2 carottes, 2 c à s de graines de courge, les 6 épices pour préparer le gbotemi : 1 c à c de graines d’anis vert, 1 c à c de graines d’ajowan (dans l’idéal, sinon de graines de cumin ou de carvi ou d’aneth), 1 c à c de graines de cardamone sorties de leurs petites gousses, 3 petits clous de girofle, 1 c à c de gingembre en poudre, 1 c à s d’huile d’olive, 1 pincée de sel, 4 c à s de riz basmati complet,

Commencer par préparer le gbotemi, ce fabuleux mélange d’épices dont la légende africaine dit qu’il permet de garder son homme à la maison (dès fois qu’il serait tenté d’aller voir si l’herbe est plus verte dehors… !) : mettre l’anis vert, l’ajowan ou l’un de ses substituts ainsi que la cardamone et les clous de girofle dans une petite casserole, les griller légèrement, à feu doux, à sec et rapidement car ça ne doit pas brunir,. Hors du feu, Mettre ces 4 épices dans un blender électrique qui les réduise en poudre très fine. Ajouter à ce moment-là le gingembre en poudre et le sel et donner un dernier coup de blender. Vider le contenu du blender dans un récipient, Réserver.

Laver le riz basmati complet, Mettre à cuire à feu très doux, dans son volume d’eau.

Mettre le moringa, le ½ oignon, l’ail dégermé et les graines de courge dans le blender et Mixer finement. Rajouter l’eau, et donner un dernier coup de blender, Vider le contenu du blender dans un autre récipient, Réserver.

Verser l’huile de coco ou de moringa dans une casserole.assez grande, y couper l’autre moité d’oignon en lamelles et les carottes en rondelles fines, faire revenir le tout à feu vif très rapidement car ça ne doit pas brunir. Ajouter le mélange au moringa, baisser le feu, et remuer très régulièrement le contenu de cette casserole avec une cuillère en bois, en faisant attention que le fond de la casserole n’attache pas, Dès que ça commence à vraiment attacher, Ajouter un peu d’eau pour avoir la consistance de sauce feuille, Remuer jusqu’à ce que ce contenu soit cuit (environ 10mn).

Hors du feu, rajouter 2 c à c de gbotemi, Mélanger de façon homogène et Couvrir la casserole puis Laisser le gbotemi se diffuser doucement.

Dès que le riz est cuit, dresser riz et sauce dans deux beaux plats creux distincts. Servir et Déguster.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *