Sucres

Repas midi/soir à Impact Glycémique Faible

Qu’est-ce que la glycémie

Les 2 shémas ci-dessous montrent bien l’importance de l’Impact Glycémique des repas.

1°/ Comprendre le principe de l’Impact Glycémique élevé, ou moyen, ou faible

Résultat de recherche d'images pour "images index glycémique"

2°/ Comprendre la notion de Glycémie Yo-Yo

Résultat de recherche d'images pour "images index glycémique"

 

C’est-à-dire qu’environ 30′ après  avoir mangé un repas à Impact Glycémique élevé, vous êtes en hyperglycémie (pic de glycémie), et 2h près ce repas vous tombez en hypoglycémie.

Et c’est ce yoyo-là qu’il faut éviter absolument parce que ça fatigue le pancréas, ça fatigue les cellules, ça vous vide de votre énergie et ça vous déprime !

Et quand vous êtes dans les affres de cette hypoglycémie, la seule façon de remonter un peu à la surface c’est de grignoter tout ce qui est grignotable, et plus son index glycémique est très élevé “mieux” ça vaut ! Alors re-belotte : hyperglycémie / hypoglycémie / manger des aliments à index glycémique élevé/ retour à l’hyperglycémie…, etc. Je vous laisse imaginer ce que ça peut donner à la fin d’une journée, à la fin d’une année, à la fin d’une vie… !

 

Faire des repas à Impact Glycémique faible

C’est faire des repas qui n’entraînent pas d’excès de sucre dans le sang. C’est faire des repas qui vous respectent. Votre terrain physiologique ne sera ni encrassé ni altéré et ne sera donc pas le lit de l’obésité et autres maladies de civilisation.

 

Exemple de Repas à Impact Glycémique Faible

Carottes et Navets crus rapés et vinaigrette

Lentilles vertes + Riz basmati complet

 

Exemple de Repas à Impact Glycémique Elevé

Carottes et Navets cuits et vinaigrette

Haricots rouges + Riz blanc standard

 

Pour vous aider à vous concocter des repas à Faible Impact Glycémique, je vous offre ce tableau des index glycémiques des aliments. Je l’ai récupéré pour vous sur le site Michel Montignac (je vous invite à visiter ce site, d’abord parce que Michel Montignac a été “THE” référence en matière d’index glycémique, ensuite parce que ce site est une mine d’information. Par contre les combinaisons alimentaires qu’il propose ne me paraissent pas les plus adaptées pour préserver la santé du terrain physiologique).

La pratique de ce tableau est très simple :

  • évitez au maximum les aliments à IG élevé (>50)
  • donnez la part belle aux aliments à IG bas (<35)
  • diversifiez avec les aliments à IG moyen (35 à 50)

Cliquez sur le schéma ci-dessous pour accéder au tableau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *